Updated on 24 June 2021

None


L’assemblée générale, dans sa session du 4 mars 2021 (compte-rendu), a décidé de poursuivre l’étude d’un projet de réforme du thurnage dit « UDG », après présentation d'un rapport (et de sa synthèse) par le groupe de travail pour la réforme du Thurnage. La délégation spéciale pour la réforme du thurnage a pour mission d’assister la DG dans cette tâche.

Le projet de réforme UDG, dans la version soumise au référendum, est présenté succinctement ici. Pour une présentation plus détaillée, vous pouvez consulter les documents en bas de cette page.

Missions et fonctionnement

Sous la responsabilité de la DG, la DS :

  • Prépare l’organisation d’un référendum par lequel les normalien·ne·s pourront se prononcer sur la mise en place du système dit « d’UDG » ou de l’une ou plusieurs de ses variantes, ainsi que les assemblées générales nécessaires à sa tenue.
  • Réalise des simulations sur le fonctionnement du système proposé et organise un débat scientifique contradictoire sur l’interprétation à leur donner.
  • Rédige un avant-projet de règlement modifié du thurnage et plusieurs variantes.
  • Organise une campagne d’information et anime les débats précédant la tenue du référendum.

Le fonctionnement de la délégation spéciale est régi par une charte, adoptée par l’AG au cours de sa session du 31 mars 2021.

Vous pouvez consulter la FAQ sur la réforme.

Membres

Les membres de la DS, nommés le 31 mars 2021 pour une durée d’un an renouvelable, sont :

  • Julie-Maï Paris, représentante de la DS auprès de la DG (géosciences 2020)
  • Mattéo Stientet (philosophie 2019)
  • Sayah El Hajji (physique 2018)
  • Nicolas Fabiano (mathématiques 2017)
  • Juliette Luiselli (biologie 2017)
  • Valentin Melot (DSS 2015)

Actions réalisées

  • Depuis avril 2021 : réalisation de simulations informatiques sur le projet de réforme proposé.
  • Avril 2021 : animation de plusieurs réunions publiques destinées à préciser certains points du projet de réforme et définir les termes de certaines variantes. Les points évoqués lors de ces réunions portaient sur :
    • Une éventuelle clause de redistribution (ou « composante additive ») permettant de favoriser le logement des personnes ayant été contraintes de prendre une thurne pendant une année de crise.
    • Les modalités d’un éventuel « boost » qui autoriserait les normalien·ne·s à diminuer le nombre d’années de logement auquel ils et elles peuvent prétendre en échange d’une amélioration de la qualité de leur thurne.
    • Les règles d’attribution des atouts, unité permettant d’améliorer la qualité de sa thurne (sans influer sur le nombre total d’années de logement).
    • Les possibilités de mise en UDG lors des thurnages. À ce sujet, l’AG du 4 mars avait émis des critiques contre la proposition initiale, parfois jugée trop complexe et peu pertinente.
    • Les modalités exactes de transition entre les deux systèmes.
  • 1er mai 2021 : organisation d’un hackathon pour confronter les simulations informatiques du projet de réforme réalisées.
  • Mai 2021 : organisation d’un thurnage blanc permettant aux participants de rejouer un thurnage général passé (celui de juin 2021) dans le système proposé. Document récapitulatif ici.
  • Jusque juin 2021 : préparation de simulations informatiques sur les propriétés du système proposé. Document récapitulatif ici.
  • Début juin 2021 : préparation du référendum, et organisation de l’assemblée générale préalable le 9 (slides disponibles ici, l’ensemble des documents préparatoires est sur cette page).

Le référendum aura lieu du 19 au 26 juin 2021, de façon dématérialisée.

Documents relatifs à la réforme du thurnage

Les documents sont présentés par ordre chronologique :

Subpages